jeudi 16 novembre 2017

Le blues est toujours bleu


                                                 L'obsession du bleu .....

                                                 Une de mes toiles : " les bleus du blues "

       Il ne s'agit pas d'étoffes froissées, mais de
       roches volcaniques !! mais ... quel bleu !!
       J'ai choisi plusieurs photos dans lesquelles
       la couleur bleu est très présente. Et pour moi,
       le bleu se regarde et s'écoute avec le blues.

 
       Qui écrit le mieux sur le jazz ? Depuis toujours
        Alain GERBER . J'ai retrouvé un fabuleux
        texte dans un hors série, pour la marque
        Chanel, où il écrivit sur le bleu et le jazz.
     

         " Le bleu du jazz est plus bleu que le bleu du bleu. 
           C'est le nom que l'on donne à toutes les couleurs
           de l'arc-en-ciel . A ce trésor mystérieux  que l'arc-
           en-ciel nous désigne et nous dérobe. A l'absence
           d'arc-en-ciel enfin. Le bleu du jazz ne dit jamais
           la vérité parce qu'il dit toutes les vérités à la  fois. "

            " Pour annoncer la couleur, le jazz invente la " blue
              note ". C'est une note incertaine, une manière d'
              esquive, un geste de torero. Les experts ( Lucien
              Malson et Christian Bellest ) vous diront qu'elle
              se promène " à l'intérieur du demi-ton ( quelques
              neuf commas)". Voici le commencement du
              voyage, le début de l'errance, la porte de l'exil
              et la promesse du retour. ".
           


                Le texte d'Alain GERBER ( sur toute une page ) se
                termine par quelques lignes évoquant Miles DAVIS
                ( Kind of Blue " ) :
                "  Ainsi l'homme du bleu ne peut-il pas mourir. Miles
                s'est éloigné les mains vides mais j'en jurerais, il est
                parti content. L'homme s'en va quelque part ou nulle
                part : sa part de bleu reste au milieu de nous. Elle
                entretient les braises, les rêves et les chansons. Elle
                couve sous le bleu dormant des cendres et, peu à
                peu, elle reconstitue l'arc-en-ciel   " .

                Ce texte a pour titre  BLUE NOTE    le bleu du jazz

                 Si vous êtes amoureux du jazz et de la magnifique
                 écriture ( une écriture de poète ), il faut  lire
                 absolument Alain GERBER et ses ouvrages, essais,
                 nouvelles  ( il a eu le prix Goncourt de la nouvelle
                 en 1984 ) . Je vous conseille " Une sorte de Bleu "
                 paru chez Robert Laffont en 80 ,  " le petit
                 dictionnaire incomplet des incompris " ( Ed.Alter Ego),
                 Mes préférés ;  sur Miles DAVIS " le blues du blanc",
                 et " Le jazz est un roman " ( 2002 ). A partir de 1971,
                 il a été un formidable critique de jazz sur 
                 France-culture et France-musique . 
                 Sans oublier ses nombreuses rubriques dans
                 les revues spécialisées

                 J'aime la belle écriture, la couleur bleu et le jazz,
                 et c'est un vrai bonheur de les partager .

4 commentaires:

  1. Cette blue note me met le cœur en joie ce matin... et l'esprit.
    Et pour toi : http://monddo.blogspot.fr/2014/11/ma-couleur-cest-le-bleu.html

    RépondreSupprimer
  2. Sans réserve je partage le tout aveC toi !

    RépondreSupprimer
  3. Comme tu sais bien nous parler de cette couleur indissociable de l'heures douce - l'heure où j'aime écouter le jazz! Merci pour ces mots et pour Alain Gerber que je vais découvrir...

    RépondreSupprimer
  4. ici le bleu est saisissant .. et pourtant.. chez moi c'est gris...biz

    RépondreSupprimer