mardi 27 septembre 2016

NE PAS OUBLIER


        Oui... ne jamais oublier les événements  terribles
        de ces dernières années. Toute cette violence. 
        Oui mais... il y a tant de beauté autour de nous.
        Il faut apprécier chaque journée comme un cadeau.
        J'ai peins cette toile , toujours durant l'été, mais 
        sans musique , entourée d'un silence peu apaisant. 
        Seul  mon pinceau pouvait  raconter  l' histoire d' un 
        blues qui est loin d'être bleu.  J'ai  peins  ( format
        24 X  32  ), à l' acrylique, sur une toile de très belle 
        qualité. Du lin très fin,  comme j'aime, monté sur un 
        chassis plutôt lourd. Il faut que la toile possède une 
        certaine consistance . Sinon, mieux vaut travailler 
        directement sur un beau papier. La présence du
        rose est là, pour crier ;malgré tout, la vie est belle .

14 commentaires:

  1. De l'espoir dans un long cri de révolte.

    RépondreSupprimer
  2. Chère Amie
    Je viens de te lire dans ma tanière. Suis émue et triste de te savoir dans l'émotion d'un futur proche douloureux. Ta toile resume et exprime ce charivari de la vie. Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  3. Chère Amie
    Je viens de te lire dans ma tanière. Suis émue et triste de te savoir dans l'émotion d'un futur proche douloureux. Ta toile resume et exprime ce charivari de la vie. Je t'embrasse fort

    RépondreSupprimer
  4. Quel beau texte! Et le tableau traduit magnifiquement la force des mots. Je n'arrive pas à exprimer par des mots ce que je ressens à cet instant, mais je peux te dire que chaque ligne, chaque coup de pinceau parle de la vie... Et que les cailloux que l'on rencontre sur la route ne sont pas forcément là pour nous blesser les pieds... Ils peuvent nous indiquer le chemin à suivre.
    Bonne semaine! xo

    RépondreSupprimer
  5. j'aime beaucoup cette toile Elza je "vois" un arbre solide et résistant qui tend ses branche vers le ciel et des personnages roses qui s'agrippent à lui pour éviter un feu dévastateur...

    RépondreSupprimer
  6. Dear Elza,

    I admire your art, because you create feelings. Warm greetings from Volos.

    Yannis Politopoulos

    RépondreSupprimer
  7. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  8. Bonsoir chère amie,

    Traduire des émotions... les faire naître...
    Juste laisser aller le pinceau, le laisser marteler la toile au rythme de la vie... et apostropher le spectateur.

    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  9. déchirures... une expression, traduction d'un ressenti vif.. beau

    RépondreSupprimer
  10. ELZA bonjour et oui ne pas oublier et tu as raison de peindre tes émotions et ces moments de tristesse*
    J'aime ta toile ELZA et tu sais il n'y a pas de mots à rajouter tout est dans ta toile.
    Je pense bien à toi mais j'ai mes soucis et je ne passe que rarement sur les blogs*
    L'envie n'est plus trop au RV*
    je t'embrasse fort florian aussi

    RépondreSupprimer
  11. Je passe pour te dire bonjour ELZA et j'espère que tu vas bien*
    je vais partir travailler et oui, ce ne sera pas le lundi au soleil et non
    je t'embrasse

    RépondreSupprimer
  12. Pardon chère Elza, mais je vois comme un arbre noir qui saigne...
    Je t'embrasse tendrement.

    RépondreSupprimer
  13. Chacun exprime sa révolte devant le monde dans lequel nous vivons. Moi c'est par l'écriture de romans policiers, le prochain va parler de l'appropriation du vivant par les multinationales agro-alimentaire...

    RépondreSupprimer
  14. Jeanmi, voici un thème qui devrait intéresser
    la majorité d'entre nous, tes lecteurs. Nous
    allons signaler cette prochaine parution à notre
    entourage. ELZA

    RépondreSupprimer